Timoko, cheval d'Elite

Le 26/05/2014
Ce dimanche, Timoko a réussi l'exploit de remporter l'Elitloppet en battant à deux reprises son record personnel, remportant sa batterie en 1'09''9 puis la finale en 1'09''5, nouveau chrono référence du fameux Groupe I suédois. 3e l'an passé, le fils d'Imoko, stationné au haras de Sassy,  a été époustouflant, tout comme son partenaire suédois, Bjorn Goop, ayant drivé deux courses d'anthologie.

 

Effectuant sa troisième saison de monte, Timoko a quitté le haras de Sassy vendredi matin pour la Suède (par avion) après avoir été prélevé puis est rentré lundi en fin d'après-midi. Il n'était pas prévu qu'il fasse la monte ce lundi soir, faute d'avoir des fiancées à honorer. "Nous avions prévenu nos clients/éleveurs de son absence entre vendredi soir et ce lundi soir, mais il n'y a pas eu de problème car il n'y avait pas de juments sur les rangs", explique Jean-Yves Lhérété, l'animateur du haras de Sassy. "Le fait qu'il soit très fertile et possède un taux de remplissage exceptionnel facile les choses, il faut le dire. "

Jean-Yves Lhérété assure l'entraînement quotidien du champion, sur sa piste, de février à la mi-juillet. Richard Westerink lui fait entière confiance, ne montant qu'une à deux fois par mois, si besoin, pour un exercice plus poussé. "Timoko vit dehors à la maison, comme c'est le cas chez Richard dans le Sud-Ouest. Il marche beaucoup au paddock et entretient ainsi sa condition physique. Comme entretien, il fait des intervalles (quatre à cinq) sur 1 000 mètres, en trottant sur le pied d'1'30. En vue d'une course, il va travailler plus vite, en deux intervalles. "

Depuis son entrée au haras, Timoko n'a jamais posé le moindre problème à l'animateur du haras de Sassy. "Il est très intelligent et sait ce qu'il a à faire. Il ne devient chaud que lorsqu'il entre dans la salle de monte et voit le mannequin. Sinon, il ne pense qu'à une chose: manger et dormir. Dimanche, entre la batterie et la finale, il n'a pas changé ses habitudes, étant très détendu. Timoko a mûri également mentalement et physiquement. Je trouve qu'il a pris de la musculature et est encore plus fort dans sa tête." 

Au haras de Sassy, la ferrure de Timoko a été par ailleurs l'objet d'aménagement. "On lui a laissé pousser plus de corne et quand il court, on le résine", explique J-Y Lhérété.

 

Côté carnet de bal, Timoko est liste pleine depuis ses débuts.

En 2012, il a sailli 128 juments, dont les classiques Kiss Melody, Léda d'Occagnes, Migraine, Talina Madrik, etc…

En 2013, son carnet de bal s'est arrêté à 119 juments en sperme frais, sachant que le cheval a commencé à être prélevé aussi en congelé. Parmi les élus, on retrouve Migraine mais aussi une autre jument classique montée, Mirza du Vivier.

Pour 2014, le cheval affiche complet depuis longtemps.

 

Il va sans dire que le succès de Timoko dans l'Elitloppet est la meilleure des publicités pour vendre des saillies aux éleveurs scandinaves. En osant sortir de nos frontières, Timoko est devenu le chef de file du Trot Français à l'international, et a d'ailleurs récupéré ce dimanche sa première place au classement de l'UET Masters Séries. Pour l'instant, le cheval a couru en Suède à trois reprises (2 Elitloppet et la première finale de l'UET Masters), en Italie (2e du GP des Nations  l'an passé), en Belgique (GP de Mons), en Norvège et en Suisse (2e du GP de l'UET en 2011).  

 

Son palmarès en résumé

  • 2014: 6 courses   - 3 victoires (dont Elitloppet)
  • 2013: 17 courses - 6 victoires (dont Critérium de Vitesse à Cagnes, Prix de l'Atlantique, GP de Wallonie)
  • 2012: 11 courses - 0 victoire
  • 2011: 7 courses   - 6 victoires (dont Critérium des 4 ans, Continental, Prix de Sélection)
  • 2010: 13 courses - 6 victoires (dont Critérium des 3 ans, Prix Albert Viel)
  • 2009:   5 courses -  1 victoire
Chargement en cours