Lignées mâles: l'influence de Star's Pride (volet 5)

Le 02/06/2014
Après avoir consacré deux volets au chef de race US, Star's Pride, et sa colossable influence dans notre stud book, via son fils direct Florestan et Viking's Way, nous consacrons un dernier volet à ses autres descendants.


La branche Nevele Pride ne s'est pas en effet développée via le seul rameau Bonefish, père de Mickey Viking, importé par les Haras Nationaux à la fin des années 80 et auteur de Viking's Way. Nevele Pride est en effet également l'auteur du champion suédois Pershing, auteur de Blue Dream (Prix du Président de la République), encore en activité à l'âge de 25 ans (photo) et dont trois fils font également la monte, à savoir l'influent Hulk des Champs, Nésos du Goutier et Sial de Janeiro.
 

Autre fils de Nevele Pride, Kimberland a laissé aussi une trace conséquente, via son fils Voici du Niel (Prix de Cornulier) auteur du double vainqueur du Prix d'Amérique et reproducteur confirmé, Meaulnes du Corta. On lui doit aussi Chef du Chatelet, valeur sûre lui aussi au haras, disparu l'an passé, représenté aujourd'hui par Profile de Rossi et Satin d'Avril. Issu de la même génération, Camélia du Donjon est également un fils de Kimberland, qui se transmet désormais par son fils Paolo Berry, lauréat du Prix Hémine -Groupe II- stationné en Mayenne cette saison.   

 

En revanche, la lignée mâle du demi-frère de Florestan, Granit (par Ayres, lui aussi fils de Star's Pride) a été bien décevante tout comme celle laissée par les descendants mâles de Super Bowl qu'ont été Eclat de la Crau et Emil Suède, tous les deux fils du champion suédois, Napoletano. Un Super Bowl qui, cependant, est devenu omni-présent dans notre stud-book, grâce à Coktail Jet dont il est le père de mère.    

Chargement en cours