Lignées mâles: l'influence de Quadrophenio et de Lutin d'Isigny (volet 7)

Le 01/01/1970
Sur les 500 étalons (environ) stationnés en France, seulement 20% d'entre eux sont exempts de tout jeune sang américain. A côté de la lignée mâle Kerjacques/Chambon P (volet 6 de notre étude) encore très influentes, deux autres souches franco-françaises continuent à faire de la résistance, en premier les descendants de Quadrophenio et dans une moindre mesure ceux de Lutin d'Isigny.

 

Quadrophenio (Dekeel et Halte A la Biche) a été l'un des meilleurs chevaux d'une génération composée de nombreux champions (Quito de Talonay, Quito de Couronne, Quilon), remportant notamment le Critérium des 4 ans puis le Critérium Continental la même année. De tous ces mâles, il a été -et de loin- le meilleur d'entre-eux au haras, sa lignée mâle remontant à Ogaden, un fils de la légendaire Uranie.

Quadrophenio s'est en effet avéré nettement améliorateur, et ce dès sa première année de production, où il est à l'origine de la classique Charmeuse Bégonia mais encore de Caballio in Blue, passé à la postérité pour être devenu l'auteur de Kesaco Phedo, classique à l'attelé et au monté, lauréat du Prix d'Amérique 2004 et devenu une valeur sûre au haras, mais encore de Paléo du Fruitier et Ushiro Gwen, eux aussi entrés au haras ces dernières années.

Aujourd'hui, on recense neuf fils de Quadrophenio au haras, dont deux autres sujets lauréats de Groupe I

  • Qwerty, lauréat du Prix René Ballière en 2010
  • Uppercut du Rib, lauréat du Prix d'Essai et des Elites, en 2011 (photo)

Ces deux derniers pourraient fort bien assurer la transmission de cette lignée mâle, ayant perdu malheureusement en cours de route, Scoop d'Yvel, lauréat du Critérium des 5 ans mais disparu prématurément en course.

 

La lignée mâle de Fandango est, comparativement, moins vivante depuis deux décennies, même si elle garde une pointe d'actualité grâce à son descendant, Gazouillis (Lutin d'Isigny) qui fait figure de "dinosaure" au sein de France Haras dont les derniers mois d'activité sont comptés.

L'élève de la famille Ledoyen aura été en effet la dernière valeur sûre des Haras Nationaux, côté génétique, se permettant encore le luxe d'être l'objet d'un tirage au sort. La descendance mâle de Gazouillis est d'ailleurs assurée pour les années à venir puisque quatre de ses fils sont déjà entrés au haras:

  • Prince Lorme
  • Vigove
  • Vulcano Vici
Chargement en cours