Semaine du 25 octobre au 1er novembre 2016

Le 03/11/2016
EVEREST VEDAQUAIS et EPICE TURGOT, premiers leaders d’une jeune génération prometteuse

Les Prix Louis Cauchois et Marcel Dejean premières épreuves de groupe (en l’occurrence Gr.3) ouverts aux poulains de 2 ans ont sacrés cette année 2 sujets qui se présentaient au départ de leur course respective en étant invaincus.
Ainsi, mardi soir EPICE TURGOT (ORLANDO VICI) qui avait laissé lors de ses deux premières tentatives publiques (à ENGHIEN et VINCENNES) une véritable impression de classe et de facilité est-elle venue à bout de la favorite et également invaincue ECUME DE REVILLE (HAND DU VIVIER) dans le Prix Marcel Dejean après l’avoir « pisté » durant la course. Ces deux pouliches ont confirmé leur grande qualité, laissant leur plus proche rivale à plusieurs longueurs, ce qui est toujours un signe parlant dans les courses dites de sélection. Bonne finisseuse, bien que n’ayant pu inquiéter les deux premières, ELEA MADRIK (GOETMALS WOOD) s’octroie une prometteuse 3e place. Le chrono de 1’16’’7 est nettement moins bon que celui des mâles, qui vendredi dernier ont fait afficher la réduction kilométrique de 1’15’’9 sur le même parcours à l’occasion du Prix Louis Cauchois remporté par EVEREST VEDAQUAIS (READY CASH).

Pensionnaire de Philippe Allaire, EVEREST VEDAQUAIS n’a pas déçu s’imposant très sûrement à l’issue d’une course d’attente non loin de l’animateur ERIDAN (READY CASH) qui s’est enlevé dans le dernier virage, moment choisi par Yoann LEBOURGEOIS pour lancer son poulain. Sans s’envoler, EVEREST VEDAQUAIS a rallié le poteau devant EROS DU CHENE (UN AMOUR D’HAUFOR) auteur d’une fin de course remarquée qui lui a permis de régler sur le but EVEREST DE GINAI (LOVE YOU) toujours vu dans le coup.
EPICE TURGOT offre ainsi un premier Prix Marcel Dejean à ORLANDO VICI son père, la pouliche élevée par les Epoux HOSTE confirme aussi l’exceptionnelle affinité très forte de sang entre ORLANDO VICI et BUVETIER D’AUNOU, la pouliche étant le fruit du même croisement qu’UN MEC D’HERIPRE.

Issue d’une famille précoce, EPICE TURGOT est issue d’une sœur de TENERIFE TURGOT (gagnante de groupe 2 sous la selle) et est apparentée à DREAM TURGOT qui s’était placé 4e l’an passé du Prix Louis Cauchois.
 
EVEREST VEDAQUAIS lui offre un deuxième Prix Louis Cauchois à son père READY CASH après DJANGO RIFF. Issue d’une mère (SPANDELLE, gagnante à ENGHIEN) par LOOK DE STAR comme les vainqueurs classiques DJANGO RIFF et AXELLE DARK, EVEREST VEDAQUAIS provient d’une famille en plein boum, puisque sa 3e mère BAMBA DE LA CHAISE est à l’origine de SANAWA (Critérium des Jeunes) et donc de sa fille DAWANA (2e Prix Albert Viel) ou encore THORENS VEDAQUAIS.


CERE JOSSELYN domine ses aînés dans le Prix Pierre Van TROYEN (Gr.3)

Belle épreuve pour pouliches et juments de 4 et 5 ans, le Prix Pierre Van Troyen (Gr.3, 2850m PP) a vu la belle victoire de CERE JOSSELYN (KAISY DREAM) qui a dominé BLUE GRASS (READY CASH) et CAVALLERIA (PRODIGIOUS). Déjà gagnante par 2 fois au niveau semi-classique, CERE JOSSELYN est le 8e gagnant de la production de sa mère KATE, que la famille BERNARD avait intégré à son cheptel eu égard à son père, le classique et très bon père de mère CEZIO JOSSELYN.
BRISSAC à la manière des forts dans le Prix California (Gr.3)
Pendant du Prix Pierre Van Troyen pour les mâles, le Prix California nous offrait de voir pour la première de sa carrière sur la cendrée parisienne le meilleur 5 ans du sud-ouest, BRISSAC (NI HO PED D’OMBREE) qui venait d’affronter l’élite dans le Grand Prix du Sud-Ouest.
Drivé en l’occasion par Jean-Michel BAZIRE, le pensionnaire de Jean-Alain ELIPHE n’a pas tremblé, prenant les commandes de la course après un tour et avoir assuré sa mise en jambe. La suite fut une nette formalité pour BRISSAC qui s’imposant très sûrement, nous donne certainement rendez-vous cet hiver. Bon finisseur BOLIDE JENILOU (KESACO PHEDO) confirme sa belle saison 2016 alors que l’excellent 4 ans COUP DROIT (PRODIGIOUS) s’est comme à son habitude, montré très accrocheur.
 
DELIA DU POMMEREUX confirme sa grande qualité dans le Prix Timocharis (Gr.3)
Bonne pouliche qui venait de perdre le bénéfice de ses efforts récemment, la belle DELIA DU POMMEREUX (NIKY) n’a pas raté sa course à l’occasion du Prix Timocharis (2850m PP). La sœur utérine de CLIF DU POMMEREUX a contenu sans peine le bel effort final de DIAMOND CROWN (REPEAT LOVE), le second accessit revenant à DESIREE (READY CASH).
A l’image des gagnants classiques ALADIN D’ECAJEUL et CHARLY DU NOYER, DELIA DU POMMEREUX a pour mère une fille d’HALIMEDE, propre frère de GANYMEDE.
 
Grand Prix de la Toussaint à LAVAL, BUGSY MALONE en force
 
C’est sans réelle surprise que BUGSY MALONE (READY CASH) a triomphé dans le Grand Prix de la Toussaint à LAVAL, néanmoins il a dû se montrer vigilant et accrocheur car les scandinaves CASH GAMBLE (READY CASH) et ARCHANGEL AM (GOING KRONOS) ne lui ont pas laissé la partie facile.
Notons que s’ils sont nés en Scandinavie, CASH GAMBLE par son père (READY CASH) et ARCHANGEL AM, par sa mère (NO MORE TIME, une fille de la jument semi-classique DIRA et CAPITOLE) sont pourvus de sang français.
 
FOCUS ETALONS : BRISSAC (Haras de Villereal, 47)
 
Meilleur cheval du sud-ouest…après le crack TIMOKO, BRISSAC qui est issu du classique et bon étalon NI HO PED D’OMBREE (inbreed 3X3 sur FLORESTAN), a remporté à l’occasion de sa première victoire dans le temple du trot, le 17e succès de sa carrière, le premier au niveau groupe (cf. supra).  Elevé dans la Sarthe par Arnaud CHARRIE, BRISSAC a pour mère JANNIBELLE une fille de VIKING DE BELLOUET, un fils de l’inévitable MICKEY VIKING (BONEFISH), à l’origine de 5 vainqueurs. La grand-mère HANNIBELLE était issue du grand sire né également en Sarthe, FANDANGO.
BRISSAC effectuera en 2016 sa première saison de monte au Haras de Villereal.
Chargement en cours