Critérium des 5 ans : CARAT WILLIAMS exact au rendez-vous

Le 13/09/2017
CARAT WILLIAMS exact au rendez-vous

Premier classique du meeting d’été, le Critérium des 5 ans (Gr.1, 3000m, GP, 240 000 €) a livré un verdict conforme aux attentes, comme quoi en matière hippique la logique sportive est souvent respectée.
Meilleur 5 ans de toute la saison 2017 où il n’a jamais été devancé par aucun de ses contemporains français (il n’avait trouvé que le suédois IN VAIN SUND pour lui barrer la route du succès à l’occasion du Prix de Croix (Gr.2) en janvier), CARAT WILLIAMS (PRODIGIOUS) s’est donc imposé « en patron », prenant ses responsabilités et mené à bon train la course, haussant progressivement le rythme là où il le plus fort, c’est-à-dire, au pied de la montée. Calé dans son dos depuis le passage devant les tribunes où il avait sollicité un relai, CHARLY DU NOYER (READY CASH) qui le suivait a bien donné quelques espoirs à son entourage à l’entrée de la ligne droite, mais ils furent de courte durée, tant la domination de l’alezan drivé par David THOMAIN était évidente. CARAT WILLIAMS remportait donc son plus prestigieux trophée, le 6e succès de l’année en seulement 8 sorties publiques.
Excellent dauphin du champion de l’Ecurie GUARATO, CHARLY DU NOYER confirmait sa classe et son retour en grande forme après un hiver compliqué. En retrait mais finissant dans une bonne action, COQUIN BEBE (RANCHE GEDE) venait compléter un superbe podium, presqu’idéal (les amoureux de rating apprécieront) car composé du meilleur 5 ans et des 2 lauréats des (3) autres Critérium (CHARLY DU NOYER ayant fait sien les Critériums des 3 et des 4 ans, alors que COQUIN BEBE avait enlevé le Critérium des Jeunes).
En marge de cette grande course, plusieurs semi-classiques étaient au programme de ce samedi 2 septembre.


Chez les 3 ans (attelé) : ERIDAN et ERMINIG D’OLIVERIE confirment
 
A 15 jours du Prix de l’Etoile (Gr.1), les 3 ans mâles et femelles étaient respectivement et dans l’ordre du programme aux prises dans les Prix Victor Régis et Uranie disputées sur le parcours classique, 2700m grande piste.
Récent lauréat du Prix Pierre Plazen (Gr.2) après une belle course d’attente ponctuée d’une incisive accélération finale, ERIDAN (READY CASH) a remis le couvert en adoptant la même tactique de course, profitant de sa vélocité au départ pour attendre le dos de son principal rival (et compagnon de couleurs) ECU PIERJI (TUCSON), l’ajustant nettement pour finir après avoir se dégager à l’entrée de la ligne droite. Ne déméritant surtout pas, ECU PIERJI (TUCSON) conservait nettement le premier accessit (comme dans le Prix Pierre Plazen), confirmant qu’il faudrait compter sur lui le jour J. Bon finisseur, EURO DU CHENE (NEOH JIEL), en gros progrès depuis l’été, obtenait un nouvel accessit au niveau semi-classique après ses places dans les Prix Emmanuel Margouty (à 2 ans) et Maurice de Gheest. Toujours là, EASY DES RACQUES (RODRIGO JET) 4e et EROS DU CHENE (UN AMOUR D’HAUFOR) 5e, auraient peut-être été avantagé par une course plus rythmée…réduction kilométrique : 1’16’’1
 
Chez les femelles et comme cela est récurrent dans cette génération, le train a été plus enlevé et ERMINIG D’OLIVERIE (SCIPION DU GOUTIER) a dû s’employer davantage que lors de son succès dans le Prix Guy Deloison (Gr.2), pour dominer ses rivales. En tête à l’entrée de la ligne droite, la pensionnaire de Franck LEBLANC a même perdu l’avantage à 100 mètres du but, remettant le coup de rein des très bons chevaux pour finalement l’emporter. Excellente finisseuse ERE NOUVELLE (LOVE YOU), la petite sœur de READY CASH a bien failli doubler la mise au niveau semi-classique, échouant de très peu. Autre bonne finisseuse, ELISIONE MAG (QUAKER JET) causait une belle impression, alors que la valeureuse ESTOLA (NECTAR) confirmait ses gros progrès et devançait EPICE TURGOT (ORLANDO VICI) qui a fait un moment illusion pour un classement sur le podium. Réduction kilométrique : 1’14’’9.
 
Chez les 4 ans (attelé) : DRAFT LIFE est bien la meilleure pouliche, DIABLO DU NOYER remporte son plus beau succès
 
Disputée le jour du Critérium, le Prix Guy le Gonidec (Gr.2) a souri à sa favorite DRAFT LIFE (UBRIACO) qui, en force, a remporté son troisième Groupe 2 (elle est par ailleurs lauréate du Prix du Président de la République (Gr.1)). Taillée pour la grande piste, la fille de MAFLYMEDE 1’12 (une fille de GANYMEDE, placée de l’important Prix Helen Johansson) a parfaitement su résister aux attaques, gardant au chaud pour finir sa plus dangereuse rivale DARLING DE REUX (PRODIGIOUS) durant la phase finale, s’imposant plaisamment devant DELIA DU POMMEREUX (NIKY) et la bonne finisseuse DIAMOND CROWN (REPEAT LOVE), alors que DARLING DE REUX s’enlevait et était disqualifiée pour finir. Réduction kilométrique : 1’13’’6.
 
Quelques jours plus se disputait le Prix Jules Thibault (Gr.2) pendant du Guy le Gonidec réservé aux mâles. Cette course a permis à DIABLO DU NOYER (JASMIN DE FLORE) de remporter son premier semi-classique, lui qui s’était imposé au niveau inférieur (Prix Vindex (Gr.3)) et régulièrement placé au niveau Groupe 2. Drivé par le très en forme David THOMAIN, DIABLO DU NOYER est venu ajuster le champion DJANGO RIFF (READY CASH), principal animateur, le second accessit étant l’apanage de DREAMMOKO (TIMOKO) lui-même devançant DRAGON DES RACQUES (LOVE YOU) et DUNBAR (LOOK DE STAR).
Issu de JASMIN DE FLORE d’une sœur de JITTERBURG par JAG DE BELLOUET, DIABLO DU NOYER qui fut acquis yearling (Arqana-trot, Sept. 2014, 44 000 €), méritait bien cette première victoire au niveau semi-classique.
 

Chez les 3 ans (monté) : EVIDENCE ROC la preuve par 2

Dominée dans le classique du printemps ouvert à la jeune génération (Prix d’Essai (Gr.1)) EVIDENCE ROC (PARIS HAUFOR) a remis les pendules à l’occasion des Prix de Basly et Pierre Gamare (Gr.2) où elle respectivement dominée EACH TIME (COKTAIL JET) et EPATANTE (VILLAGE MYSTIC) après mis à la raison EYE OF THE STORM (VILLAGE MYSTIC)  et la sus-nommée EPATANTE à la fin aout.
Jument dure, cette fille d’un vainqueur de Critérium des 5 ans, PARIS HAUFOR avec une mère véloce (MISFASE DU BOULAY) par le bien né BLASON CLAYETTOIS (QUITO DE TALONAY), EVIDENCE ROC sera certainement une rivale pour les 4 et 5 ans dans le prochain Prix des Elites (Gr.1, 2200m, GP) qui se disputera le 24 septembre à VINCENNES.
 
FOCUS ETALONS : PARIS HAUFOR (Haras d’HAUFOR, 53)
 
Lauréat en 1992 avec VIVIER DE MONTFORT (KRONOS DU VIVIER), puis avec NOTRE HAUFOR (PODOSIS) en 2006 avant de s’imposer en 2008 avec un fils du premier, PARIS HAUFOR, Christian BIGEON tient là un étalon qui fait beaucoup parler de lui.
Père de la jeune championne EVIDENCE ROC (évoquée plus haut), PARIS HAUFOR amène sa dureté et une vraie aptitude au trot monté à ses rejetons (il s’y imposa brillamment dans le Prix Jules Lemonnier dans lequel il trotta 1’11) à l’image de son propre auteur.
Outre la pouliche de l’Ecurie d’Embeli, PARIS HAUFOR a vu nombre de ses produits s’illustrer récemment à l’image des vainqueurs sous la selle : DARLA VILI (VINCENNES), ELCTRON DU RIB (BERNAY), ELLA MUSICA (LAVAL) et à l’attelé : ECU DU BOUQUET (VILLEDIEU LES POELES).
Chargement en cours