Nouveaux étalons en 2014: douze lauréats de Groupe II

Le 25/03/2014
Sur les 36 étalons débutant leur carrière de reproducteur cette saison, sept sont gagnants de Groupe I et douze revendiquent au moins une victoire semi-classique. Nous nous intéressons à ces derniers cette semaine, par ordre d’âge (du plus ancien au plus jeune). 

> Radjah de l’Abbaye (Baccarat du Pont et Galbanella par Lurabo). Ce produit de l’élevage Macheret, exploité p>ar Jean-Michel Bazire, s’est illustré sur longue distance, en remportant l’an passé le Prix de Buenos Aires et en 2012 le Grand Prix du Conseil Municipal de Vichy. Titulaire de plus de 500 000 euros de gains, il débute au haras de Sassy (Orne), au prix de 300 + 2 200 euros.
 
> Rick des Sales (Hermès du Buisson et Gamine Brehalaise par Ouragon). Après plusieurs places prises dans des Groupe II sous la selle, il a transformé l’essai en fin d’année de 4 ans, en s’adjugeant le Prix Philippe du Rozier (2 175 mètres), y battant son record (1’13’’). Ses débuts (au prix de 1 200 euros) ont lieu dans le département de la Marne, au haras de Sautreuil, chez François et Océane Décaudin.

> Ualtar (Ganymède et Guéthary par Tak Tak). Issu de l’élevage de Folleville, ce pensionnaire de Thierry Duvaldestin n’a couru que dix-sept fois, s’imposant au printemps 2013 dans le Prix Robert Auvray, lors de son premier essai dans un Groupe II. Logiquement, il est stationné au haras de la Sauvagère, où son prix de saillie a été fixé à 300 + 2 300 euros.
 
> Ungarou de Flore (Orsy Dream et Gamine d’Urzy par And Arifant). Après avoir montré des moyens à l’attelé (5e du Prix Albert Viel), il s’est reconverti avec succès sous la selle, pour remporter le Prix René Palyart, au printemps de ses 4 ans, suivi d’une 2e place dans le Prix Henri Ballière. Sa première saison de monte se déroule au haras des Grandes Bordes (Sarthe) au prix de 1 400 euros.
 
> Univers Turgot (Offshore Dream et Gloria Dei par Workaholic). Très précoce et rapide, ce pensionnaire de Fabrice Souloy fait aussitôt partie des meilleurs de sa génération, remportant le Prix Paul Viel au début de son année de 3 ans et terminant 3e du Critérium des Jeunes. Il effectue ses débuts en Mayenne, au haras de la Beunelière (Dominique Jousse), au prix de 1 400 euros.
 
> Uranus de Larré (Jasmin de Flore et Kermesse Mika par Axe des Sarts). Elevé par Sylvain Roger, ce spécialiste du trot monté a brillé à la fin de son année de 3 ans, remportant coup sur coup les Prix Urgent et Louis Tillaye, avant de terminer 3e du Prix de Vincennes. Il débute sa carrière de reproducteur au haras de Marancourt au prix de 200 + 1 800 euros.
 
> Uriel Speed (Indy de Vive et Nadia Speed par Ténor de Baune). Il n’a couru que treize fois, remportant six succès et s’imposant d’emblée lors de sa première tentative dans un Groupe II, au printemps de ses 4 ans (Prix Phaeton). Absent depuis juin 2012 (4e du Prix R Fouard), il entame sa première saison de monte au haras de la Meslerie (Orne) au prix de 400 + 3 500 euros.
 
> Vaquéro du Mont (Kaisy Dream et Lacovia par Cèdre du Vivier). Non dénué de moyens à l’attelé, il a remporté les deux premiers semi-classiques sous la selle de la génération, mettant à la raison à chaque fois Vanishing Point.  Ce 3e des Prix de Vincennes, des Centaures et du Président de la République entame sa carrière au haras du Pays d’Auge au prix de 200 + 2 300 eurors.
 
> Vigove (Gazouillis et Govive par Hêtre Vert). Ce pensionnaire de Franck Leblanc a gagné son semi-classique à l’âge de 3 ans (Prix Paul Karle), à 4 ans (Prix Gaston Brunet) et à 5 ans (Prix de Croix). Egalement 4e du Critérium des 4 ans, il débute logiquement sa carrière d’étalon au haras d’Avireau, où son prix de saillie a été fixé à 200 + 1  800 euros.
 
> Akim du Cap Vert (First de Retz et Prima du Cap Vert par Cezio Josselyn). Cet élève de Franck Anne est actuellement le mâle plus riche de sa génération, pour s’être imposé dans les Prix de Berlin, Victor Régis, Tonnac de Villeneuve et avoir accumulé les places, y compris classiques (2e Critérium des Jeunes, 3e Prix Albert Viel). Sa carrière débute au haras de Sassy au prix de 300 + 2 200 euros.
 
> Atlas de Joudes (Ready Cash et Queschua Love par Love You). Il attaque sa première saison de monte, aux côtés de son prestigieux père, au haras de Bouttemont, au prix de 500 + 4 500 euros. Ayant figuré aussitôt parmi les meilleurs de sa génération, ce lauréat du Prix Paul Viel, disputé au début de son année de 3 ans, s’est classé également 3e du Prix de l’Etoile, l’été dernier.
 
> Atwood Griff (Goetmals Wood et Qualane Griff par Dahir de Prélong). Cet élève d’Yves et Valérie Bertrand a remporté le premier classique monté, réservé à sa génération, dans le Prix Edouard Marcillac. 4e également du Saint Léger des Trotteurs (à Caen) et du Prix de Vincennes, il est stationné au haras de la Meslerie où son prix de saillie a été fixé à 300 + 2 200 euros. 
Chargement en cours